Bustlerush

UNE SEMAINE À LISBONNE

Le 25 juillet dernier, je me suis rendue dans une de mes désormais villes préférées au monde : Lisbonne. Comment vous dire, cela faisait tellement longtemps que je rêvais de visiter cet endroit et pour le coup, je n’ai pas du tout été déçue! Cet article a pour but de vous faire voyager mais également de vous aider à planifier un probable citytrip dans la capitale portugaise. Je sais ô combien il est difficile d’organiser un voyage alors je vais tâcher d’être la plus complète possible. J’ai donc décidé de subdiviser cela en deux parties : une partie culturelle, bons plans, visites (celle que vous êtes en train de lire) et une partie bonnes adresses food que vous retrouverez incessamment sous peu sur le blog.

LE  VOL ET L’HÔTEL

C’est avec Marie-Flore, une copine à moi que j’ai décidé d’effectuer ce voyage. Je ne sais pas vous, mais j’épprouve énormément de plaisir à voyager avec mes ami(e)s. J’aime l’aventure, le gout du risque, la liberté. La première partie du voyage consiste à réserver le vol ( même si nous avions décidé de faire les choses à notre manière et de réserver d’abord l’hôtel). Je ne suis pas une convaincue de la technique last minute. Je pense que les compagnies d’avions ne sont pas dupes, et commencent à profiter de la manie qu’ont les voyageurs à toujours réserver leur vol à la dernière minute pour s’en mettre plein les poches. Avec Marie-Flore, nous avions décidé de jouer la carte de la sécurité en réservant en avance. L’aller-retour nous est revenu à 250 euros chacune avec Ryanair, ce qui est raisonnable pour la haute saison. Vous pouvez avoir des billets à meilleur prix, il faut juste chercher plus longtemps. 

Une fois cela fait, il fallait trouver où loger. Les hôtels au Portugal ne sont pas les plus chers. Cependant, les prix peuvent vite augmenter quand on recherche un hôtel bien situé. Nous sommes deux étudiantes qui partent en vacances et qui ont clairement envie de garder leur argent pour la nourriture et les activités (en tout cas pour ma part). Nous avons donc opté pour la formule auberge de jeunesse. Pour le coup, croyez-moi que nous avons déniché la perle rare en la matière. The indépendente Hostel & Suites n’est pas une auberge de jeunesse comme les autres.  L’endroit est vraiment magnifique, très bien situé (dans le quartier de Bairro Alto, un des quartiers les plus vivants de Lisbonne mais je vous en reparlerai), très vintage, très propre, le personnel y est très accueillant, tout est comme sur les photos du site. Je n’ai absolument rien à dire et pourtant, croyez-moi je suis la reine des râleuses. Les avantages à partir en auberge de jeunesse : 

  • Cela permet de faire des rencontres : nous avons échangé avec des personnes venant des 4 coins du monde. 
  • Cela revient beaucoup moins cher qu’un hôtel, même quand vous en prenez une d’un standing élevé comme celui-ci. 
  • C’est toujours plus sympa de se retrouver avec des gens se situant dans la même tranche d’âge que soi. 

Le groupe Indépendente dispose non seulement de l’auberge mais ils proposent également des suites, ainsi qu’un restaurant (The Decadente dont je vous parlerai dans l’article food car il vaut le détour), un bar vintage dans l’hôtel ainsi qu’un rooftop (The Insolito) que nous avons testé et approuvé. Nous avons passé 7 nuits dans cette auberge et nous avons payé 180 euros par personne (le petit déjeuner étant compris dans le prix)

JOUR 1 : DÉCOUVERTE DE LA VILLE ET REPÉRAGE  

Notre vol arrivait à Lisbonne relativement tôt. Nous avions donc toute la journée pour profiter de notre destination! En premier lieu, nous sommes allées déposer nos bagages à l’hôtel et ensuite nous sommes parties en repérage! Nous étions dans le quartier de Bairro Alto, un quartier très vivant, rempli de bars, restaurants et autres endroits pour faire la fête (notamment la Pink street qui est noire de monde dès que la nuit tombe). Dès que nous avons débuté notre petite escapade, j’ai tout de suite compris que se promener dans les rues de Lisbonne n’est pas de tout repos! Lisbonne est surnommé la ville des 7 collines. Les montées sont rudes et les descentes le sont tout autant. Cependant, le point positif est que la ville offre des points de vue à couper le souffle : les miradouros

JOUR 2 : VISITE GUIDÉE DE LA VILLE 

Nous voulions apprendre un maximum de choses sur Lisbonne, son histoire, son vécu, sa population. Nous avions donc réservé une visite guidée très complète qui nous est revenue à 20 euros chacune, ce qui n’est pas grand chose pour tout ce que nous avons découvert. La guide nous a raconté beaucoup d’anecdotes sur la ville, notamment les noms des rues qui se ressemblent tous à un petit détail près, sur sa population issue notamment de l’esclavage (le Portugal est le pays qui comporte le plus de métisses), sur son passif politique ainsi que sur le tremblement de terre que la ville a subi il n’y a pas si longtemps. Nous avons visité des édifices, des églises reconstruites tout en laissant apparaitre un détail ou l’autre du tremblement de terre. Ce fût très constructive comme visite car désormais je sais que la Mouraria est le berceau du fado (un genre musical assez mélancolique, très prisé au Portugal), et que les azuléjos sont de véritables trésors nationaux et toute personne qui osera les dérober est passible d’une peine de prison. Rien que ça. Cependant, l’architecture des maisons là-bas est complètement différente. Les azulejos ajoutent un charme supplémentaire, les linges qui sèchent aux fenêtres… Tout cela est plutôt dépaysant et c’est tant mieux! 

JOUR 3 : BELÈM

Il faut absolument que vous visitiez ce quartier si vous allez à Lisbonne! Nous avons passé une journée complète sur place. Le programme était dédié à la visite de la tour de Belèm bien évidemment, mais également au monument des découvertes car le Portugal a joué un rôle crucial lors des grandes explorations de territoires inconnus. Nous avons également visité le Monastère des Hiéronymites qui est d’une beauté à couper le souffle! En fin d’après midi, nous nous sommes rendues au Tropical Botanic Garden et au musée d’art contemporain : le MAAT (il n’est pas mal mais il ne surpasse pas n’importe quel autre musée d’art contemporain belge). Nous avons également profité de cette journée à Belèm pour gouter les fameuses pastéis de Belèm, les meilleures de la ville. Je vous en dirai plus dans mon article consacré aux bonnes adresses à Lisbonne! Je n’ai malheureusement pas de photos de Belèm à vous monter pour la simple et bonne raison que je n’avais pas mon appareil avec moi mais je vous ai mis les liens des visites si jamais vous êtes intéressés. Cependant, je vous laisse avec une photo du ponte 25  Abril suspendu au-dessus du Tage (sur lequel on a une vue incroyable depuis Belèm). Ce pont a des airs du Golden Gate Bridge de San Francisco vous ne trouvez pas? C’est normal, les architectes s’en sont très fort inspirés!  

JOUR 4 :  CASCAIS 

Jour de repos! J’ai insisté pour aller chiller une journée à la plage car mes pieds n’en pouvaient plus! La ville de Cascais est magnifique! On en a profité pour aller voir la Boca do Inferno (la bouche de l’enfer) si on traduit en français. C’est un endroit surprenant! J’étais subjuguée par ce que j’avais en face de moi. C’est dans ces moments là qu’on se rend compte de la force de la nature. Rien de passionnant à cette journée, j’en ai juste profité pour me reposer. J’ai passé la première partie de la journée à Cascais et la fin d’après-midi à Estoril. Clairement, j’ai préféré la plage d’Estoril. Elle était nettement plus belle, plus propre, il y  avait une partie plage avec transats, restaurants de bords de mer, bar lounge et une partie piscine naturelle avec des plongeons de toutes sortes de hauteur. Mon conseil pour vous serait donc d’aller à Cascais pour le charme de la ville ainsi que pour voir la boca do inferno et à Estoril pour la plage! Là encore, je n’ai malheureusement pas de photos de ces différents lieux à vous montrer (mais vous pouvez en retrouver quelques une prise avec mon smartphone sur mon compte instagram). 

JOUR 5 : CARMO CONVENT, LX FACTORY & TIME OUT MARKET 

Je suis une grande fan d’architecture et comment vous dire que les ruines et musée archéologique du Carmo m’en ont mis plein les yeux! Il s’agit d’un musée installé dans les ruines de l’ancienne église du couvent de Santa Maria aux allures d’architecture néogothique. J’ai adoré faire cette visite car le lieu était tout simplement incroyable

Nous avons aussi visité le LX Factory, un petit village de la mode et de la restauration. On y trouve des petites boutiques artisanales tout comme des boutiques de décoration, des tatoueurs, du street art ou encore des restaurants hyper branchés! Il y a en pour tous les gouts, un véritable passage obligé à Lisbonne

Marie-Flore a profité d’un petit instant de pause pour aller manger au Time Out Market, un incontournable de la ville! Il s’agit d’un grand hall regroupant divers restaurants où chacun peut aller se servir ce qu’il préfère et partager son repas avec ses ami(e)s, sa famille… C’est un concept super intéressant et Marie-Flore a adoré! 

JOUR 6 : SINTRA POUR L’UNE, CHILL POUR L’AUTRE

N’ayant pas assez profité de la plage d’Estoril, je voulais y retourner ce jour-là pendant que Marie-Flore se rendait à Sintra. Malheureusement pour moi, la météo n’était pas de mon côté pour une journée à la plage mais Marie-Flore a, quant à elle, été découvrir la ville de Sintra et elle n’a pas du tout été déçue! Cette ville est classée au Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO. Entre la verdure, les points de vue et son histoire, nul doute que cette ville vous séduira! 

J’en profite ici pour vous dire que les trams à Lisbonne,sont une véritable attraction! J’ai adoré en faire l’expérience! Nous avons pris le mythique tram 28 et c’était trop amusant! Cependant, il va falloir vous montrer patient car ils sont souvent très remplis. 

JOUR 7 : RETOUR AU BERCAIL

Je ne saurais dire si ce séjour est passé vite ou non mais une chose est sûre, je me suis beaucoup amusée. Le dernier jour, nous avons juste décidé d’aller nous promener une dernière fois dans la ville, d’acheter nos souvenirs, de profiter, tout simplement. C’est un voyage que je ne regrette absolument pas d’avoir fait, cependant, je pense qu’un séjour de 3 jours est tout autant suffisant pour découvrir Lisbonne (pas en profondeur mais c’est suffisant). En une semaine, nous avons fait et vu énormément de choses et j’en suis très contente mais si vous n’avez pas ce temps à y consacrer, un mini citytrip fera tout autant l’affaire. D’ailleurs, j’en profite ici pour vous remercier de vos conseils, vos bonnes adresses que vous m’avez refilées sur Instagram, ça m’a énormément servi! Pour cloturer la première partie de cet article, je tenais à faire un petit récapitulatif : 

  • Lisbonne en coût : c’est vraiment pas cher, tout y est très abordable! Pour 15 euros, vous mangez dans un restaurant, pour 25 euros, vous vous déplacez en transports en commun durant une semaine. 
  • Lisbonne en transport : nous avons opté pour une carte rechargeable qui fonctionne pour les bus, les trams, les trains et même les bateaux (sur le Tage notamment). Et si jamais, Uber est votre ami! 
  • Lisbonne en bons plans : je vous recommande l’application Maps me qui fonctionne comme Plans mais sans internet ce qui est juste géniale quand vous vous rendez dans une ville que vous ne connaissez pas et l’application Splitwise que j’utilise depuis une éternité et qui sert tout simplement à faire les comptes (qui a payé quoi, qui dois combien à qui etc) et quand vous partez en vacances c’est juste trop pratique! 
  • Lisbonne en anecdotes : de bonnes chaussures (plates de préférence) seront vos alliées durant votre séjour. J’espérais parler anglais durant le séjour mais figurez-vous que nous avons croisé plus de français que de portugais à Lisbonne! 

J’ai essayé d’être la plus complète possible dans cet article, mais vous vous en doutez, il a fallu que je synthétise un maximum pour que ce ne soit pas non plus top barbant à lire pour vous. J’espère du fond du coeur que cet article vous aidera ! Ce qui est certain c’est que je retournerai au Portugal car les gens y sont chaleureux à souhait, l’atmosphère y est très agréable, la ville est magnifique. Bref, les portugais, vous avez beaucoup de chance! Je tenais également à remercier Marie-Flore pour ce voyage car je me suis énormément amusée en sa compagnie et d’ailleurs un grand merci à elle pour les photos! 

Je vous fais plein de bisous et je vous dis à bientôt dans un nouvel article, 

Me laisser un petit mot ?