Bustlerush

LA RETRAITE CRÉATIVE : POUR QUI ? POURQUOI ?

Avant d’en faire l’expérience par moi-même, je pensais que partir en retraite créative était « un truc réservé aux personnes âgées« . Première idée reçue. Il est vrai que du haut de ma petite vingtaine, je n’ai ni enfant(s) à gérer, ni un boulot prenant, ou encore les petits tracas du quotidiens à gérer. Cependant, chaque tranche d’âge a son lot de petits problèmes et parfois se déconnecter de tout pour faire le point, peut s’avérer bien plus utile qu’on ne le pense. Retour en image sur ce week-end ressourçant avec BAOBAB.

 

LE PROJET
« Une retraite créative c’est une bulle de sérénité et de créativité où le temps se met en pause. »

Baobab, c’est l’idée d’une maman ambitieuse et entreprenante : Laurence Dehaemers. L’organisation de ces retraites créatives se veut être pour les femmes (principalement les mamans) afin qu’elles puissent se recentrer sur elles-mêmes. Cependant, il n’y a pas d’âge défini pour adhérer à une retraite créative.

Je veux avant tout proposer de la diversité dans les ateliers, trouver les choses qui plaisent. Je passe beaucoup de temps sur pinterest, ça me donne beaucoup d’idées. Chaque retraite est différente, le contenu varie sans cesse car le monde de la créativité n’a point de limite.

Notre week-end était fort axé sur le bien-être mais le concept de base se trouve être la liaison de trois pôles : yoga, méditation, créativité. Cependant d’autres thématiques restent possibles : les retraites journalières, mixtes, les retraites axées sur la confiance, l’ouverture, les retraites résidentielles, les retraites de couples (pour la saint-valentin par exemple), les retraites mères/enfants, futures mamans et mêmes des retraites plus luxueuses dans des lieux d’exception. 

Les retraites ont lieu en principe chaque trimestre. Je vous laisse consulter le calendrier pour vous renseigner. Niveau budget, comptez 110 euros pour une retraite journalière, 330 euros pour une retraite résidentielle et entre 400 et 500 euros pour les retraites grand luxe. Le prix est all in et notez que les retraites se déroulent toujours en Belgique francophone.

 

JOUR 1

Nous sommes arrivées le vendredi 13 octobre en fin d’après-midi. Quelle fût ma surprise quand j’ai découvert le gîte charmant dans lequel nous allions séjourner. L’accueil était super chaleureux, je m’y sentais presque comme à la maison.

S’en est suivie une petite visite guidée de notre « chez nous » pour les 48 heures à venir ainsi qu’une petite présentation de l’équipe et des participantes. Les personnalités étaient variées, les tranches d’âges aussi. Il y avait aussi bien des mamans que des futures mamans ou des jeunes qui comme moi venaient découvrir le concept. L’ambiance était très conviviale et laissait présager beaucoup d’ondes positives pour la suite du séjour.

 

JOUR 2

Nous avions chacune reçu un programme personnel qui retraçait le déroulement de notre week-end. Pour ma part : 

  • 7h00 : yoga
  • 8h00 : petit déjeuner
  • 9h00: méditation
  • 9h45: atelier « création de carnet »
  • 12h30 : déjeuner
  • 14h00 : méditation
  • 14h30 : atelier « création de carnet »
  • 16h30 : collation
  • 17h15 : yoga
  • 19h30 : massage
  • 20h00 : diner
  • 22h00 : marche consciente nocturne

Cela peut paraitre effrayant  de se dire qu’on va devoir se lever à 7h00 un jour de week-end mais sachez que dans ce programme, rien n’est obligatoire. Ainsi, je vous avoue que je n’ai jamais assisté au yoga matinal car c’était au-dessus de mes forces. À contrario, d’autres l’ont fait et ont beaucoup apprécié. J’éprouvais pour ma part mon bonheur en me réveillant plus tard, en prenant le temps de prendre mon petit-déjeuner et en digérant avec une bonne méditation. C’est cela que j’ai beaucoup apprécié, chacun module son programme à sa guise, tout est possible.

Pour le samedi, j’avais personnellement choisi d’assister à un atelier qui durait toute l’après-midi : « création de carnet« . Il s’agissait de créer un album photo entièrement personnalisable soi-même de A à Z. J’ai deux mains gauches, je suis très maladroite et je pensais par conséquent que tout ce qui était manuel allait au-delà de mes capacités. J’avais tort. Je me suis surprise réussir à créer moi-même, un album dont j’étais fière et surtout j’ai apprécié le faire,  chose qui n’était point gagnée. Il faut dire que Myriam (retrouvez-la sur les ateliers mymy), la responsable de cet atelier a l’art et la manière de transmettre sa passion, de la rendre communicable et faire preuve de beaucoup de patience. Nous y sommes allées pas à pas et nous avons su créer quelque chose que je pourrais garder je pense, toute ma vie et quand quelqu’un me demandera d’où cela vient, je pourrais répondre :  » je l’ai crée.« 

Nous étions chouchoutées par cette équipe très souriante, avenante et je tenais sincèrement à dire que les repas étaient très bons! Se trouvaient dans le groupe, des végétariennes, des végans, des personnes allergiques au lactose, au gluten et j’en passe. Pourtant, l’équipe a su gérer ces contraintes à la perfection et a su régaler je pense, tout le monde. Chapeau!  De plus, j’ai pu découvrir beaucoup de nouvelles marques dont Twentea, une marque thés premium et bio qui proposent un thé pour chaque moment de la journée. Je ne me suis jamais autant sentie relaxée que pendant cette cure!

 

JOUR 3

Le dimanche, je me suis essayée à deux ateliers totalement différents. Le premier, se nommait « sculpture intuitive » et était donné par Anne Pessleux. Avant de m’y atteler, j’avais en tête la scène de sculpture entre Sam et Molly dans Ghost. Fausse idée! Il s’agissait de faire sortir toutes les émotions enfuient en nous en faisant de la sculpture les yeux bandés. Avant cela, nous avions préalablement inscrit sur papier 21 idées, mots, concepts, qui nous représentaient ou qui étaient ce vers quoi nous aspirions. Pourquoi 21 pensées? Tout simplement parce que la sculpture réalisée est considérée comme étant témoin et empreinte de notre expérience et au bout de 21 jours, nous sommes sensées offrir symboliquement à la terre notre sculpture afin qu’elle fasse prendre racine à nos intentions. C’est une sorte de gratitude. Cela peut paraitre étrange dit comme ça mais je vous assure qu’il faut le vivre pour le croire.

Mon deuxième atelier était sans aucun doute celui que j’attendais le plus : le tissage en macramé ! Vous savez, cet objet déco présent partout sur Pinterest et Instagram! C’était un réel challenge pour moi de réaliser cela moi-même! Un tout grand merci à Valérie Bourit pour sa patience et ses explications. Je vais garder mon chef-d’oeuvre très longtemps!

Pour ce-dernier jour de retraite, je voulais moi-même faire le point et voir si toutes ces méditations et ces moments passés à se  recentrer sur soi, ont eu un effet bénéfique sur moi ou non. La réponse est définitivement oui. J’ai appris des personnes qui m’entouraient, j’ai essayé des choses nouvelles et cela m’a fait un grand bien.

CONCLUSION

La retraite créative : pour qui? Tout simplement pour tout un chacun qui aimerait découvrir un concept nouveau, sortir de sa zone de confort que ce soit seul ou accompagné. Pourquoi? Pour prendre du recul par rapport à votre quotidien, pour vous recentrer sur vous-même,décompresser, créer, vous ressourcer.

Je pense que pour que cela fasse effet, il faut venir en ayant envie d’en tirer quelque chose. Je m’aventurais complètement dans l’inconnu, je n’ai fait qu’aller de découverte en découverte et cela m’a beaucoup plu. Il est vrai que j’étais là pour aussi créer du contenu et je gardais cela dans un coin de ma tête mais cela ne m’a point empêché de tirer de meilleur de ce que cette expérience avait à m’offrir et je vous le recommande vivement!

Un grand merci à toute l’équipe pour leur gentillesse et pour l’invitation, j’ai passé un merveilleux week-end en votre compagnie!

Quant à nous, je vous fais des bisous et vous dis à bientôt dans un nouvel article,

 

3 Comments

  1. Sophie

    1 novembre 2017 at 12 h 18 min

    Super article ! Ça donne envie de prendre un weekend pour se recentrer sur soi-même

    1. Bustlerush

      1 novembre 2017 at 22 h 26 min

      Merci beaucoup Sophie! N’hésite pas, ça fait un bien fou ! :*

  2. Sauvage

    7 novembre 2017 at 10 h 06 min

    Coucou Oro, ravie que tu aies apprécié ton week-end!

Me laisser un petit mot ?